No events

Valmuel

L’origine du noyau de peuplement que l’on connaît aujourd’hui remonte au milieu du XXe siècle. Dans les années cinquante, l’Institut national de colonisation, par l’intermédiaire du programme «Regiones devastadas» (Régions dévastées), crée une série d’infrastructures de gestion de l’eau destinées à la culture. Dans le cas du Bas-Aragon, dans la zone du talweg du Regallo, les villages de colons de Valmuel et Puigmoreno sont ainsi édifiés.

 

Le village était d’abord connu sous le nom d’Alpeñés del Caudillo, puis il prit le nom de Valmuel del Caudillo, avant de s’appeler définitivement Valmuel après la chute de la dictature.

L’architecture du centre du village, conçue par l’architecte José Borobio, s’inspire essentiellement de la fonctionnalité du style rationaliste, de l’emplacement des noyaux de peuplement, à côté des terres cultivées, jusqu’aux habitations destinées aux colons, aux lignes simples et avec une arrière-cour destinée à l’origine aux animaux. Ainsi, l’aspect agricole et l’élevage étaient tous deux couverts.


Les bâtiments les plus importants se situaient au centre névralgique qu’était la place, autour de laquelle s’étendait le reste du village. Parmi eux, on trouve l’église, avec son haut beffroi de plan carré, la fontaine, le cabinet médical, le bâtiment administratif ou le foyer.

Les rues de Valmuel sont larges et pourvues de trottoirs arborés.

En 2008, Valmuel a inauguré le centre d’interprétation du colon, dans lequel des panneaux et un documentaire permettent de comprendre qui étaient les premiers colons et leurs histoires personnelles.

FaLang translation system by Faboba