No events

toc02

À l’origine, le centre médiéval du village était protégé par des remparts, desquels il ne reste aucun vestige. Au centre du village de Torrecilla, deux monuments présentent un intérêt particulier: son église paroissiale et l’hôtel de ville. Toutefois, on remarque également des exemples de l’architecture populaire. On ne saurait manquer non plus les différents ouvrages liés à la gestion de l’eau, tels que la fontaine, le barrage, le canal ou le bassin.

L’église paroissiale, consacrée à l’archange saint Michel, a été construite en deux étapes. La première, à la fin du XVIe siècle, est à l’origine du style Renaissance du chevet ou des voûtes étoilées, et la seconde étape, qui date du XVIIe siècle et l’inscrit déjà dans le style baroque, marque la fin de sa construction. Datant de cette étape, la magnifique tour se détache particulièrement. Située au pied de l’église, de typologie mixte, caractérisée par une partie inférieure de plan carré et réalisée en pierre tout comme le reste de l’édifice, elle est intégrée à la façade, chevauchée par trois parties octogonales faites de briques.

toc03

En quittant la place de l’église et en empruntant la rue San Roque, nous tombons sur la plaza de España, sur laquelle se trouve le majestueux hôtel de ville. De style Renaissance, il fut construit à la fin du XVIe siècle et présente un plan rectangulaire sur trois niveaux. Bâtie en pierre de taille, la halle aux trois façades nous accueille à travers ses quatre arcs en plein cintre surbaissés sur des piliers. Les travées de l’étage supérieur présentent une grande variété dans les moulures de ses linteaux, à l’exception de la grande fenêtre de la façade latérale, qui se trouve flanquée de deux colonnes et surmontée d’un fronton. Le dernier niveau de l’édifice se caractérise par la galerie à voûtains ouverts sur le mur typique, couronnée d’un double auvent en bois.

 

toc04 toc01

À quelques kilomètres de Torrecilla se dresse la chapelle de Santa Bárbara (Sainte-Barbe), achevée au XVIe siècle et restaurée au XXe. Du haut de sa colline, le magnifique point de vue qu’elle offre sur la zone en fait le lieu idéal pour une fête patronale ou le rassemblement des habitants le lundi de Pâques.

À la périphérie du village se trouve, en altitude, le calvaire, avec son chemin de croix caractéristiqueJosé Pardo Sastrón, célèbre botaniste et pharmacien originaire de Torrecilla, a planté plusieurs espèces d’arbres qui sont aujourd’hui signalées par des panneaux d’information.


La commune compte d’autres éléments patrimoniaux tels que les maisonnettes rondes en pierre qui parsèment les alentours du village, l’ancienne briqueterie qui se trouve dans la chapelle de Santa Bárbara (Sainte-Barbe), l’ancien four à chaux du côté de El Chinebral et l’ensemble formé par le puits et les ruines des quatre moulins à huile, qui servaient à élaborer la fameuse huile d’olive du Bas-Aragon.

FaLang translation system by Faboba