No events

La vallée de l’Èbre regorge de fourrés très clairs et éparpillés ainsi que de grandes steppes céréalières qui, bien qu’elles ne conservent pas de grandes étendues de végétation naturelle, demeurent essentielles pour les oiseaux steppiques, qui y trouvent certains de leurs meilleurs refuges dans les grands champs de céréales non irrigués et les espaces clairs de plantes herbacées et d’arbustes, tels que la comarque de Belchite, proche de notre comarque, où abondent de nombreuses espèces qui s’y sont acclimatées.

Tout près de ces milieux l’on découvre les lagunes endoréiques rarement couvertes d’eau. Les lagunes d’Alcañiz et de Calanda sont particulièrement remarquables dans le Bajo Aragón.

Tout autour, telle une ceinture végétale, apparaissent les habitats halophiles composés de plantes qui se plaisent à vivre dans des zones très salées. C’est également ici que vivent des espèces végétales très menacées. Certaines, telles que la Marsilea strigosa ou la Riella helicophylla, sont inscrites dans la directive Habitats de l’Union européenne. D’autres, comme la Microcnemum coralloides, la Halopeplis amplexicaulis, etc., non inscrites, présentent également un grand intérêt. 

FaLang translation system by Faboba